Depuis que je pratique mon métier de clown en soin relationnel et que je me suis initiée au base de la validation©, j’ai entamé une réflexion sur les similitudes et les complémentarités de ces deux types d’accompagnement et de soin relationnel.artherapierennes-article-clown-soin-relationnel

Des méthodes thérapeutiques non médicamenteuses et complémentaires

  • La clown-thérapie est une méthode d’accompagnement relationnel visant à stimuler avec empathie et bienveillance les émotions des personnes quel que soit leur maladie, handicap ou trouble. Le non-jugement est la condition sine qua non pour qu’une relation de confiance s’établisse.
  • La Validation est une méthode de communication qui permet de reconnaître, de soutenir les émotions présentes avec empathie. Cette méthode s’applique aux personnes âgées mal orientées et désorientées. Elle vise à la résolution des tâches de vie, des crises vécues et restées en suspens.

Ces deux approches sont complémentaires car elles mettent en avant les besoins affectifs de la personne et permettent l’expression de ceux-ci sans jugement, même auprès de personnes n’ayant plus de communication verbale.

Je vais, ci-dessous, tenter d’introduire du lien entre les deux pratiques.

Le clown agit par effet « miroir » et utilise l’empathie.

On retrouve cette expression dans la Validation sous le terme de « synchronisation » et de « calibration », termes empruntés à la P.N.L (programmation neurolinguistique).
Le clown/praticien copie l’attitude corporelle, les mimiques, l’intonation, la manière de parler, de respirer….de manière naturelle (non caricaturale car cela pourrait passer pour de la moquerie…Cela doit donc passer inaperçu).
Cependant, dans ma pratique du clown en soin relationnel, je me laisse aussi traverser par mes propres émotions et impressions et les renvoie comme un miroir à l’autre quand cela est approprié. Cela doit nourrir de manière positive la relation, l’imaginaire , le symbolique. Ceci est fait de manière intentionnelle et maîtrisée.
L’empathie reste tout au long des rencontres la trame de fond. Il n’y a pas de glissement vers la sympathie ou la compassion. Je travaille avec ma conscience « témoin ». J’explore les possibles avec mes outils et ma sensibilité comme alliée.

Les émotions sont au cœur des deux pratiques.

Le praticien en Validation favorise l’expression des émotions à travers la relation empathique.
Le clown en suscite dès son apparition et s’appuie sur les effets qu’il produit. C’est ce qu’il va chercher à travers sa présence ou la surprise qu’il a créée. Toutes les réactions deviennent matière à entrer en relation.
J’ai pu observer que cela fait émerger des émotions profondément enfouies et ravive des souvenirs. Parfois, le symbolique et l’imaginaire s’invitent.
Pour exemple, un monsieur, que je visitais régulièrement, dès qu’il me voyait , il revenait à l’époque d’une foire agricole qui avait lieu dans son village . Il était sûr que j’y étais. Je devenais avec force une valeur symbolique, un moment festif dans sa vie.

Le clown utilise le symbolique et l’imaginaire

Le clown s’appuie sur l’univers et l’imaginaire des personnes qu’il accompagne. En validation, l’aspect symbolique est pris en compte dans l’établissement de la relation (notamment par le toucher et l’importance des objets de « substitution »).
En clown, j’ai pu observer que les personnes que j’accompagne, projettent sur mon personnage certains besoins affectifs dans la place relationnelle que j’occupe auprès d’eux. Ceci dépend du stade de la maladie (pour la maladie d’Alzheimer) mais pas seulement. L’implication et la qualité relationnelle prennent une dimension symbolique en fonction des sensibilités de chacun quelle que soit la maladie.
Aussi certaines personnes me verront comme leur fille, sœur, amie, confidente, infirmière de l’âme, ange ou fée. Ceci est un très bon indicateur émotionnel et ouvre à une dimension plus intime au niveau de la relation.

La clown-thérapie et la validation sont des soins relationnels.

L’approche du clown en soin relationnel et de la validation reposent sur la stimulation à travers la communication (verbale, non verbale) et la relation qui en découle. Ils sont un accompagnement. Ils s’inscrivent dans la durée. Plusieurs entretiens/rencontres sont parfois nécessaires.
Les objectifs sont les mêmes :

  • A travers une relation empathique, favoriser l’expression des émotions
  • Stimuler la motivation à communiquer de façon verbale et non verbale
  • Améliorer l’estime de soi, maintenir le sentiment de sa propre estime.